Menu
Search
Lundi 04 Mars 2024
S'abonner
close
Lundi 04 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Création à l'initiative du Maroc d’un Groupe des amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix, et sécurité

La création d’un Groupe des amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix, et sécurité, initiative du Royaume, a été annoncée jeudi à l’issue d’un événement organisé le même jour au siège de l’organisation panafricaine à Addis-Abeba, par le Maroc en collaboration avec l’Union africaine.

Création à l'initiative du Maroc d’un Groupe des amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix, et sécurité

Le Groupe des amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix, et sécurité qui vient d'être lancé «permettra à des hauts responsables de différents bords d’accompagner cet exercice pour que le nexus femme, paix et changement climatique puisse être un élément présent dans toutes nos interactions et à tous les niveaux», a souligné le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, lors de cet événement de haut niveau. «Le Groupe des amis sur les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix et sécurité devrait être perçu comme une coalition diversifiée, surtout pas africaine mais ouverte à tous ceux qui partagent la même vision et la même approche par rapport à ces problématiques», a ajouté le ministre qui a présidé cet événement de haut niveau, marqué par la participation des ministres des Affaires étrangères des États africains et de pays européens, la vice-présidente de la Commission de l’Union africaine, les commissaires de l’Union africaine, les partenaires internationaux, les organisations internationales, ONU Femmes et la société civile, et visant à intensifier la mobilisation politique des États africains dans ces domaines stratégiques.

L'Afrique doit apporter ses propres réponses avant d’interagir avec ses partenaires

Cette initiative constitue une réussite, a dit le ministre, relevant qu'«aujourd’hui tout le monde est conscient que l’Afrique n’a pas besoin de documents, l’Afrique n’a pas besoin de projets, n’a pas besoin d’idées (...), l’Afrique a besoin d’interaction avec ses partenaires, d’accompagnement avec ses partenaires». L’Afrique «doit donner l’exemple, elle doit s’approprier ses propres projets et commencer à apporter ses propres réponses avant d’interagir avec ses partenaires», a réaffirmé M. Bourita. «Vous pouvez compter sur le Royaume du Maroc. Conformément aux Instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, nous allons accompagner cette initiative, nous allons mettre en œuvre la Déclaration de Tanger et nous allons accompagner la mise en œuvre de ce Groupe des amis pour en faire une véritable coalition», a assuré le ministre. Placé sous le thème «les défis croisés des changements climatiques et de l’Agenda femmes, paix, et sécurité en Afrique», cet événement, organisé en marge de la 42e session du Conseil exécutif de l’Union africaine, intervient dans le cadre de la mise en œuvre par le Maroc de son premier Plan d'action national (PAN) sur les femmes, la paix et la sécurité (WPS), lancé le 23 mars 2022.

Ce Plan est une plateforme d'action sur la diplomatie préventive, la médiation et le maintien de la paix, la promotion d'une culture de la paix et de l'égalité, et la participation économique des femmes. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, telles que contenues dans Son Discours à l’occasion de la 23e Fête du Trône, pour la promotion de l’égalité hommes-femmes et des droits des femmes comme fondements d’une société moderne et démocratique.

La tenue de cet événement a été une réussite par la qualité de la présence et a permis de mettre en œuvre cette approche. «Par rapport à des défis globaux, seule une approche de coopération, seule une approche d'interaction seraient efficaces», a souligné M. Bourita. Cet événement constitue le début d’une coalition pour l’action : «moins de discours, plus d’action», a affirmé le ministre dans une intervention à cette occasion. Cette réunion ministérielle s’est tenue également dans le cadre de la vision commune du Maroc et de l’Union africaine en faveur d'une émergence durable de l'Afrique et du rôle des femmes africaines dans le relèvement du défi des changements climatiques.

>>Lire aussi: Union africaine : comment l’idée de l’expulsion du «polisario» gagne du terrain

Lisez nos e-Papers