Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Hi-Tech

6G : Des chercheurs russes s’intéressent à un matériau prometteur

Des chercheurs russes s’intéressent au cristal de séléniure de gallium (GaSe), un matériau prometteur pour la création de réseaux de communication de sixième génération (6G).

No Image
"Étant donné que la technologie utilisée pour la 5G n'est plus pertinente pour les générations futures, de nouveaux matériaux sont nécessaires. Nous envisageons les cristaux de séléniure de gallium", a annoncé, mardi, Olesya Chevchenko, chercheuse à l'Institut d'automatisation et d'électrométrie relevant de la branche sibérienne de l'Académie des sciences de Russie.



L'une des principales propriétés de ces cristaux est la transparence aux ondes longues des communications optiques et par fibre lorsqu’elles sont exposées à un rayonnement térahertz, a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse.

Les ondes térahertz (THz) sont des ondes électromagnétiques dont la fréquence se situe entre 100 GHz et 30 THz. Elles constituent une technologie candidate pour la 6G, qui se veut être 100 fois plus rapide que la 5G en cours de déploiement dans le monde.

Les fréquences élevées des ondes THz les rendent particulièrement appropriées pour le déploiement de systèmes de télécommunications de très haut débit nécessaires à la 6G ou l’Internet des objets.

La Russie espère mettre à l’essai des équipements répondant aux normes 5G et 6G-Ready avant 2030 et 2035 respectivement et commencer l’exploitation commerciale de la sixième génération de technologies de communication sans fil à partir de 2035.
Lisez nos e-Papers