Menu
Search
Dimanche 16 Juin 2024
S'abonner
close
Dimanche 16 Juin 2024
Menu
Search

Dr Laïla Tami : «Les enfants diabétiques sont plus susceptibles de développer des formes graves de Covid,

Le vaccin anti-Covid-19 est vivement recommandé pour les enfants diabétiques en vue de limiter les formes graves de la maladie et les hospitalisations, estime Dr Laïla Tami, pédiatre. Contactée par «Le Matin», notre experte tient à rassurer les parents sur le fait qu’en général les effets secondaires des vaccins chez ces enfants ne sont ni plus fréquents ni plus sévères.

Dr Laïla Tami : «Les enfants diabétiques sont plus susceptibles de développer des formes graves de Covid,
Sur les réseaux sociaux, certains parents d’enfants diabétiques ne cachent pas leurs craintes par rapport à la vaccination.

Alors que la campagne de vaccination des 12-17 ans se poursuit pour immuniser les élèves avant la rentrée scolaire et universitaire, prévue le 1er octobre en présentiel, certains parents continuent d’exprimer leur réticence, et ce pour diverses raisons qu’ils qualifient d’ailleurs de légitimes. Dans ce sens, sur les réseaux sociaux, certains parents d’enfants diabétiques ne cachent pas leurs craintes par rapport à cet acte médical qui, rappelons-le, demeure notre principal allié aux côtés des mesures barrières face à la Covid-19.

Contactée par «Le Matin», Dr Laïla Tami, pédiatre, estime que la vaccination des enfants diabétiques est plus que nécessaire pour faire face à la pandémie. «Dans le contexte actuel où le virus est malheureusement présent en plus grande fréquence, la vaccination paraît primordiale permettant d’éviter les formes graves de la maladie, de limiter les hospitalisations et, par conséquent, de prévenir la mortalité qui y est associée», souligne-t-elle. Effectivement, ajoute notre experte, le diabète fait partie des maladies chroniques qui s’accompagnent d’un déficit immunitaire et/ou d’une susceptibilité accrue aux infections.

«Avoir un diabète expose l’enfant à une survenue de la maladie plus sévère en cas d’infection à la Covid-19, c’est-à-dire une forme plus grave. Cela dit, les diabétiques ont plus de risque d’hospitalisation pour la Covid-19», explique Dr Tami. À titre d’exemple, avance-t-elle, les enfants atteints du diabète de type 1 pourraient subir une maladie plus grave et faire face à un plus grand nombre de complications de la Covid-19 s’ils contractent la maladie. «Pis encore, alerte notre experte, ces enfants sont aussi exposés à un risque de déséquilibre de diabète, ce qui fait augmenter le risque d’acidocétose aggravé en cas d’infection à la Covid-19».

Interrogée sur les effets secondaires de la vaccination, Dr Tami indique qu’il n’y a pas de particularité à relever dans ce sens. «En général, la tolérance au vaccin est bonne. Les effets secondaires ne sont ni plus fréquents ni plus sévères», précise-t-elle.

Rappelons, par ailleurs, que la campagne de vaccination des 12-17 ans, lancée le 31 août dernier, cible 3 millions d’élèves. À ce jour, plus de 500.000 élèves ont reçu la première dose du vaccin anti-Covid-19, soit plus de 16% de cette population cible. Le rythme doit ainsi s’accélérer pour immuniser les élèves avant la rentrée scolaire et universitaire. 

Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.