Menu
Search
Vendredi 23 Février 2024
S'abonner
close
Vendredi 23 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Monde

Tension sino-américaine : L’heure du dégel a-t-elle sonné ?

La tension dans les relations sino-américaines n’a pas cessé, ces derniers mois, de monter occupant les devants de la scène politico-médiatique internationale. Des efforts ont été déployés de part et d’autre, notamment depuis le début de l’année, dans l’espoir d’amorcer une percée entre les deux puissances mondiales, mais sans résultats tangibles.

Ph. AFP
Ph. AFP
Depuis le début de 2023, plusieurs responsables américains, dont le Secrétaire d’État Antony Blinken et la Secrétaire au Trésor, Janet Yellen, se sont rendus en Chine. Cependant, l’atmosphère de tension est restée inchangée. De la guerre en Ukraine à la question de Taïwan, en passant par la rivalité économique de plus en plus prononcée entre Beijing et Washington, les différends entre les deux géants préoccupent les analystes dans un monde en proie aux turbulences et aux incertitudes. Dans la capitale chinoise, l’annonce de la visite en fin de semaine à Washington du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a fait renaitre l’espoir d’un rapprochement entre les deux pays.

La Chine et les États-Unis sont en passe d’entamer une nouvelle page dans leurs relations, clame la presse chinoise suite à l’annonce de la visite de M. Wang, programmée de jeudi à samedi. Le déplacement du responsable, également plus haut conseiller diplomatique du Président Xi Jinping, marque la reprise de contacts de haut niveau pour gérer les différends et élargir la coopération, indique la presse pékinoise. Le ministère chinois des Affaires étrangères a fait savoir que la visite sera l’occasion de procéder à «un échange approfondi» de vues avec les hauts responsables américains sur les relations bilatérales et sur les questions régionale et internationale d’intérêt commun.
La porte-parole du ministère, Mme Mao Ning, qui a annoncé la visite, a tenu à souligner le caractère «amical» des entretiens que M. Wang aura dans la capitale fédérale. Elle a, toutefois, relevé que la Chine saisira l’occasion de ces entretiens pour exprimer «ses préoccupations légitimes» au sujet des relations sino-américaines. Parmi les questions politiques brulantes que le chef de la diplomatie chinoise évoquera à Washington, les médias citent les conflits territoriaux dans la région de l’Asie de l’Est, en particulier dans la région de la mer de Chine méridionale. Une question qui suscite les inquiétudes de Washington. Lundi, les Philippines, allié des États-Unis, ont accusé les navires des garde-côtes chinois d'être entrés «intentionnellement» en collision avec leurs navires lors d'une mission de ravitaillement, lors de l'incident le plus grave jamais survenu dans les eaux de la région.

La coopération économique entre la Chine et les Etats-Unis en haut des priorités

Le rétablissement des liens militaires sino-américains est une autre question clé qui sera débattue à Washington, selon les analystes. Cependant, c’est vers les questions économiques que les regards seront rivés pour voir comment Beijing et Washington envisagent l’avenir de leurs relations dans un contexte international compliqué. Sur ce registre, les analystes ont noté un développement positif avec la tenue mardi de la première réunion du groupe de travail économique sino-américain. Il a été notamment question d’engager «des discussions franches et approfondies» sur de nombreuses questions dont la situation actuelle des relations entre les deux pays et leur coopération sur des dossiers internationaux. La réunion, estiment les analystes, pourrait aider les deux parties à mieux gérer leurs différends à travers un dialogue institutionnel. En dépit d’une rivalité commerciale et technologique accrue, les tensions économiques entre les deux pays montrent des signes d'apaisement grâce à l'intensification de la communication de haut niveau, indique Liu Ying, chercheur à l'Institut Chongyang pour les études financières de l'Université Renmin de Chine. Reste à savoir comment les deux puissances gèreront leur différend concernant l’accès de la Chine à certaines puces informatiques avancées et sa capacité à produire des semi-conducteurs de pointe utilisés à des fins militaires et sécuritaires. Dans une conjoncture internationale aussi incertaine que volatile, les analystes attendent pour voir si les discussions, prévues cette semaine à Washington, donneront effectivement l’espoir d’un apaisement des tensions entre les deux grandes puissances mondiales, ou seront simplement un nouveau chapitre de gestion de différends trop profonds.