Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

754 mosquées reconstruites pour un coût global de 1,236 MMDH (Ahmed Toufiq)

Quelque 754 mosquées ont été détruites puis reconstruites pour un coût global estimé à 1,236 milliard de dirhams (MMDH) dans le cadre du programme de réhabilitation des mosquées endommagées en milieu rural, a souligné, lundi, le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Taoufiq.

No Image
Répondant à une question sur “la poursuite de la fermeture de certaines mosquées en milieu rural”, présentée par le Groupe istiqlalien pour l’unité et l’égalité à la Chambre des représentants, le ministre a également fait état de la restauration et de l’entretien de 397 mosquées dans le cadre du même programme pour une enveloppe budgétaire d’environ 215,259 millions de dirhams (MDH), notant que 612 mosquées sont en phase de destruction et de reconstruction pour un coût global estimé à 969 MDH.

174 mosquées en cours de restauration et d'entretien

174 mosquées sont en cours de restauration et d’entretien pour un coût global de près de 174 MDH, tandis que 892 mosquées restent encore fermées, a-t-il poursuivi, notant que son département œuvre pour la mise à disposition des crédits nécessaires pour leur qualification au cours des prochaines années. Il a, dans ce sens, fait savoir que le nombre des mosquées en milieu rural s’élève à 37.717, dont 892 mosquées sont actuellement fermées sur la base de décisions émises par des commissions provinciales de contrôle de l’état des bâtiments.

Ahmed Taoufiq a indiqué que le ministère a procédé durant la période 2000-2023 à la restauration de 108 mosquées, notant qu’”il s’agit d’un chiffre très important avec un coût global estimé à 714 MDH”. Le ministère procède actuellement à la restauration de 28 mosquées pour un coût estimé à 120 MDH, a-t-il expliqué.

Répondant à une question sur 'l'accélération du rythme de restauration des mosquées" posée par le Groupe Authenticité et Modernité, M. Taoufiq a précisé que le ministère a programmé une étude technique pour la restauration de 63 mosquées au titre de la période 2024-2026, avec un coût estimé à 180 millions de dirhams, ajoutant que le programme de réhabilitation des mosquées fermées depuis 2011 a permis la réhabilitation et la réouverture de 1.821 mosquées pour un coût de 3 MMDH.

Le nombre de surveillants des mosquées au niveau national s'élève à 624

Le ministère procède actuellement à la rénovation de 48 mosquées pour un coût équivalent à 26 MDH, a-t-il indiqué, ajoutant que "les mosquées fermées non programmées et nécessitant des travaux d'entretiens, sont estimées à 550 pour un coût global d'environ 560 MDH". En répondant à une autre question sur "la régularisation de la situation administrative des surveillants des mosquées et de leurs assistants", le ministre a indiqué que "le nombre de surveillants des mosquées au niveau national s'élève à 624, répartis sur les différentes délégations des affaires islamiques", précisant que le ministère prévoit de les inclure, ainsi que d'autres préposés religieux, dans la liste des bénéficiaires du système de protection sociale.

Dans sa réponse à une question sur la "révision du système d'emploi dans l'enseignement traditionnel", M. Taoufiq a relevé que 4.531 enseignants sont actuellement affectés aux écoles d'enseignement traditionnel, opérant sur un modèle basé sur le système horaire, conformément aux dispositions du décret 2.07.155, ajoutant que "ces enseignants sont sélectionnés et engagés pour une année scolaire renouvelable selon les critères et les conditions fixés".

Les montants des allocations forfaitaires mensuelles pour cette catégorie varient entre 2.500 et 4.000 dirhams, a indiqué le ministre, notant que l'enseignement traditionnel fait l'objet d'efforts de structuration progressive de la part du ministère.