Menu
Search
Dimanche 03 Mars 2024
S'abonner
close
Dimanche 03 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Grèves des enseignants : Pas d'accord sur l'augmentation de salaire

Finalement, c’est la montagne qui accouche d’une souris ! La réunion qui s’est poursuivie plus de sept heures entre les syndicats les plus représentatifs et le ministre chargé du budget Fouzi Lekjaâ n’a abouti à aucun accord. Cette séance houleuse qui a connu des échanges qualifiés de difficiles ne s’est soldée par aucun accord à cause de la persistance de divergences sur le montant de la future augmentation des salaires. Selon une source syndicale bien informée, les deux parties se sont donc données rendez-vous ce dimanche pour un autre round de dialogue dans l’espoir de parvenir à un compromis sur les points de discorde. Affaire à suivre !

La très attendue réunion entre les syndicats les plus représentatifs et le ministre chargé du budget, Fouzi Lekjaâ, n’a abouti à aucun accord tangible entre les deux parties. La rencontre qui s’est poursuivie depuis le matin de ce vendredi jusqu’à 17h30 ne s’est soldée par aucun compromis à cause de la persistance de divergence concernant le montant de l’augmentation salariale prévue. Selon une source syndicale bien informée qui a préféré garder l’anonymat «la réunion a été marquée par des discussions houleuses particulièrement en ce qui concerne le volet relatif à l’augmentation des salaires ainsi que certaines revendications ayant trait à certaines catégories salariales.



La même source a révélé que des réunions sont prévues également ce samedi-dimanche pour poursuivre les discussions autour des points objets de discordes dans l’espoir de parvenir à un accord ce dimanche.

Il convient de souligner que cette réunion représente la quatrième rencontre tenue rien que cette semaine dans l’objectif de parvenir à un accord et désamorcer la crise qui se poursuit dans le secteur pour la septième semaine consécutive.



Si la Coordination nationale du secteur de l’enseignement n’a pas encore dévoilé sa position vis-à-vis de ces réunions, la Coordination nationale des enseignants du secondaire et du secondaire qualifiant a déjà annoncé son intention de poursuivre la grève nationale après la fin des vacances scolaires et ce les 13, 14, 15 et 16 décembre, ce qui risque de provoquer la colère des élèves et leur parents pris en otage dans ce bras de fer qui n’a que trop duré.
Lisez nos e-Papers