Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Les salaires des infirmiers et des administrateurs de la santé seront revus à la hausse 

Le ministère de la Santé accordera des augmentations de salaires aux infirmiers et administrateurs respectivement de 1.500 et 1.200 DH. L’accord avec les syndicats comprend également une panoplie de mesures visant à améliorer les conditions de travail des fonctionnaires de la santé. 

Un nouvel accord a été validé hier entre le ministère de la Santé et les syndicats représentatifs du secteur. Il englobe 27 points relatifs à la situation financière et à l’organisation des métiers. L’accord publié hier soir évoque en premier les points de discordes relatifs aux salaires. Il a ainsi été accordé une augmentation générale des salaires fixes de 1.500 DH net au profit des cadres infirmiers, des techniciens de santé et des aide-infirmiers. Cette augmentation intervient dans le cadre des indemnités des risques professionnels.



Une autre augmentation de 1.200 DH a été décidée pour les salaires des fonctionnaires de la santé dans les catégories suivantes :
  • Les assistants administratifs et les techniciens
  • Les techniciens et les rédacteurs
  • Les techniciens de transport et d’assistance médicale, les assistants de médecine dentaire et des soins
  • Les ingénieurs et administrateurs
L’accord stipule également l’amélioration des conditions de promotion des professionnels de la santé et la préparation des textes d’applications de la fonction. Un nouveau grade sera également rajouté pour l’ensemble des professionnels dès 2026.

L’accord prévoit aussi l’organisation de concours professionnels internes en fonction des besoins ainsi que l’adoption « de la meilleure version » de calcul des indemnités de garde et de permanence revues à la hausse. Le ministère s’engage dans ce sens à publier une note courant janvier.

Le ministère s’engage également à verser une indemnité spéciale pour les fonctionnaires impliqués dans des programmes de santé comme la médecine de famille et l’addiction, la médecine de travail, ainsi que le travail dans les commissions régionales de santé. Cette compensation sera versée une fois chaque 3 mois à partir de ce mois de janvier.

Le ministère s’engage par ailleurs à mettre en place des règlements intérieurs pour l’ensemble des professionnels et régler le dossier des risques sanitaires pour les enseignants-chercheurs fonctionnaires du département.
Lisez nos e-Papers