Menu
Search
Jeudi 07 Décembre 2023
S'abonner
close
Jeudi 07 Décembre 2023
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

Séisme d’Al Haouz : le PPS, l’USFP et le PJD saluent la pertinence de la réponse des pouvoirs publics

Le Parti du progrès et du socialisme (PPS), l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et le Parti de la justice et du développement (PJD) ont hautement loué les efforts déployés sur Hautes Instructions Royales pour faire face aux conséquences du séisme ayant frappé la région d’Al Haouz. Les trois formations politiques rangées dans l’opposition ont par ailleurs recommandé d’accélérer le processus de reconstruction des habitations et de réintégration de la population sinistrée dans la vie active.

No Image

Même en l’absence d’un cadre institutionnel coordonnant leurs positions, trois des principaux partis l’opposition, à savoir le PPS, l’USFP et le PJD, ont salué unanimement les efforts déployés et qui se poursuivent, sur Hautes Instructions Royales, pour exécuter la première phase d'urgence visant à faire face aux répercussions du séisme d'Al Haouz. Une phase qui porte essentiellement sur la prise en charge médicale des blessés, la réouverture des routes endommagées et des voies difficiles d'accès, l'hébergement temporaire des familles, les distributions des vivres et des aides de base, la fourniture des services publics et la réintégration des élèves à l’école.

>>Lire aussi : Les partis de la majorité réaffirment leur unité et solidarité

Les trois formations politiques ont loué par ailleurs l'importance, la pertinence et la portée des décisions prises sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi, relatives à la reconstruction, à la réhabilitation des zones sinistrées, à l'assistance et à l'hébergement des familles concernées et à la prise en charge des enfants orphelins. Elles se sont également félicitées du lancement des opérations de recensement et de réalisation d'expertises techniques pour évaluer et répertorier les dégâts causés par le séisme, dans une perspective de reconstruction et d’urbanisation. «Le Parti du progrès et socialisme loue hautement le lancement des opérations de recensement et aspire à ce que les efforts publics se poursuivent, avec le même rythme et la même efficacité, lors des étapes suivantes, d'autant plus que nous sommes à la veille de la saison hivernale, connue pour ses grandes difficultés dans les zones montagneuses de notre pays», souligne le parti du livre dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son bureau politique mardi dernier.

En plus des efforts consentis par les autorités, les trois formations politiques de l’opposition se sont félicitées du grand esprit de solidarité affiché par les Marocains de tout bord, de même qu’elles ont salué la cohésion nationale qui a marqué les opérations de secours. «L’Union socialiste des forces populaires salue vivement l’immense élan de solidarité spontanée et sincère affichée par toutes les couches de la société et se félicite du soutien de nombreux pays frères et amis qui ont également pris l’initiative d’apporter leur soutien et leur assistance», note le parti de gauche dans un communiqué publié à l’issue de la réunion du secrétariat régional du parti au niveau de la région de Marrakech-Safi samedi dernier.

De son côté, le PJD n’a pas non plus manqué d’exprimer sa fierté des mesures «décisives» prises sous la conduite de S.M. le Roi pour faire face aux conséquence de cette catastrophe d’ampleur. Il a également loué la forte mobilisation et le professionnalisme exemplaire des FAR et des pouvoirs publics qui ont été à la hauteur. Cela dit, le PJD a souligné qu’il était «urgent pour le gouvernement d’apporter un soutien exceptionnel aux populations affectées, notamment celles qui s’adonnent à l'agriculture de subsistance ou ayant perdu leur bétail. Nous appelons également à mettre en œuvre les bases d’une bonne gouvernance et à adopter une approche participative dans la préparation et la mise en œuvre des programmes annoncés. Il serait nécessaire en outre d'exonérer les coûts financiers liés à la réalisation des permis de construction et l'exploitation des biens publics».