Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Le ministre des AE mauritanien promet une solution à la hausse des droits de douane sur les «camions marocains»

Le processus de dialogue est engagé en vue de trouver une solution à la question des camions exportant des produits marocains vers la Mauritanie, a fait savoir le ministre des Affaires étrangères mauritanien, Mohamed Salem Ould Marzoug, faisant allusion à la hausse des droits de douane imposés dernièrement sur les marchandises entrant sur le territoire mauritanien et qui ont pénalisé les professionnels marocains. En visite officielle de deux jours sur instruction du Président Mohamed Ould Ghazouani, le ministre a salué par ailleurs l’excellence des relations liant les deux pays, réitérant leur ferme volonté de les consolider davantage.

PH. Saouri
PH. Saouri
Le ministre des Affaires étrangères mauritanien, Mohamed Salem Ould Marzoug, a affirmé, lundi à Rabat, qu’une «issue sera trouvée» afin de permettre la reprise des exportations des produits marocains transitant par le passage de Guergarate. Ces exportations ont été, pour rappel, fortement perturbées ces derniers temps par la hausse des droits de douane du côté mauritanien. Intervenant lors d’une conférence de presse conjointe organisée à Rabat à l’issue de ses entretiens avec son homologue marocain, Nasser Bourita, le chef de la diplomatie mauritanien a souligné que «le processus de dialogue est déjà engagé autour de cette question et que les deux pays œuvreront pour trouver une solution à cette question».



Par la même occasion, Mohamed Salem Ould Marzoug a tenu à saluer la solidité des relations entre Rabat et Nouakchott, notant que les deux pays aspirent à développer davantage leurs relations de coopération. De même, il a indiqué que sa visite au Maroc intervenait sur instructions du Président de la République Mohamed Ould Ghazouani, qui l’a chargé de porter un message verbal à Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le cadre des consultations et des actions de coordination permanentes entre les deux pays. Mohamed Salem Ould Marzoug a rappelé à cet égard la grande estime que voue le Président mauritanien pour la politique clairvoyante et la gouvernance sage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans différents domaines, notamment celui du développement.

>>Lire aussi : Les échanges Maroc-Mauritanie atteignent 300 millions de dollars en 2022, un record !

Pour sa part, Nasser Bourita a salué dans de son intervention l’excellence des relations entre le Maroc et la Mauritanie sous l’impulsion des Chefs d’État des deux pays qui veillent à sauvegarder la spécificité et la solidité des relations bilatérales, rappelant que les deux pays sont liés par de fortes relations historiques et humaines. «Les relations humaines entre le Maroc et la Mauritanie sont uniques et distinguées», a soutenu M. Bourita, faisant savoir que les étudiants mauritaniens représentent la plus important contingent d’étudiants étrangers dans le Royaume.

Le chef de la diplomatie marocaine s’est par ailleurs félicité du rôle joué par la Mauritanie dans le maintien de la stabilité et la promotion du développement dans la région, un rôle qui a fait d’elle un pôle de stabilité dans la zone du Sahel et de l’ouest de l’Afrique. Abordant le volet économique, M. Bourita a évoqué la place de choix qu’occupe la Mauritanie dans les échanges économiques du Royaume avec l’Afrique subsaharienne, rappelant que le Maroc demeure le premier partenaire économique de la Mauritanie et le premier pays investisseur.

Évoquant la teneur des discussions entre les deux ministres des Affaires étrangères, M. Bourita a indiqué qu’elles avaient porté sur plusieurs sujets d’intérêt commun, notamment l’Initiative Royale devant permettre l’accès des pays du Sahel à l’océan Atlantique ainsi que d’autres questions d’ordre régional et international.
Lisez nos e-Papers