Menu
Search
Mercredi 21 Février 2024
S'abonner
close
Mercredi 21 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Nation

PLF 2024 : le budget de l’Education nationale en hausse de 7% 

Entre 2021 et 2024, le budget du ministère de l'Education nationale a été augmenté de 15 milliards de dirhams soit une hausse de 25%. Cette hausse se fait en parallèle avec le chantier de réforme pour une école de qualité et a été d’ailleurs l’un des axes évoqués par Chakib Benmoussa lors de la présentation de la feuille de route pour la réforme du système éducatif. 

No Image
En novembre 2022, lorsqu’il présentait ce plan, Benmoussa avait indiqué que pour le financement de cette stratégie, le gouvernement prévoyait d'augmenter le budget du secteur à raison de 7% annuellement, soit plus de 5 milliards de DH. « Ainsi, d'ici 2026, le budget devra atteindre 88 milliards de DH contre 62,5 MMDH en 2022 et 69 MMDH en 2023 », avait-il promis. Présentant vendredi le projet du budget sectoriel du ministère devant la commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants, Benmoussa a souligné que pour 2024, le budget connaitra une hausse de près de 5 milliards de dirhams soit une augmentation de plus de 7% pour atteindre 73,91 milliards de dirhams.



Selon le ministre, le projet de loi de finances (PLF) 2024 reflète la ferme détermination du gouvernement à mettre en œuvre la feuille de route pour une école publique de qualité qui se base sur les orientations du cadre régissant la réforme pédagogique.

Parmi les piliers de ce programme se trouve l’enseignant, c’est pour cela que les postes budgétaires crées pour le ministère ont également augmenté et sont au nombre de 20.344 postes en 2024. 18.000 d’entre eux sont dédiés aux enseignants, 2.000 aux spécialistes éducatifs et sociaux ainsi que des experts financier et administratif et 344 postes réservés aux cadres académiques. Le ministère prévoit également le déploiement des dispositions du statut unifié des fonctionnaires et l’amélioration du plan de carrière des cadres du département. Ces projets mobilisent un budget de 56,12 milliards de dirhams, en hausse de 5,4% par rapport à 2023.



Concernant l’elève, le ministère compte poursuivre ses projets dans les différents niveaux scolaires. Dans le primaire, le département de Benmoussa prévoit un programme de remise à niveau des infrastructures et structures qui sont en-deçà des critères de qualité exigés. Aussi, il est prévu de compléter le nombre de 6.000 éducateurs à engager durant cette année scolaire encours, d’augmenter les heures de formation de 400 à 900 heures, d’évaluer les apprentissages et d’élargir l’offre éducatif en préparant et équipant plus de 2300 classes de cours. Pour la réalisation de ces projets, le ministère prévoit un budget d’investissement de 660 millions de dirhams.

Conformément à sa feuille de route, le ministère poursuivra le renforcement des outils pédagogiques, le soutien pédagogique et les activités parallèles ainsi que la digitalisation. Pour ce dernier axe, le ministère prévoir un budget d’investissement de 363 millions de dirhams en hausse de 5% par rapport à 2023.

L’autre axe relatif à la mise à niveau des établissements scolaires mobilisera un budget d’investissement de 2,20 milliards de dirhams, en baisse de 11% par rapport à 2023.