Menu
Search
Lundi 15 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Régions

CRI Marrakech-Safi : 547 projets pour un investissement de 120 milliards de DH en 2023

Le CRI Marrakech-Safi a tenu son conseil d’administration sous la présidence du wali de la région. L’occasion de présenter le bilan des réalisations de l’année dernière. Ainsi, 547 projets ont été approuvés pour un investissement de 119,9 milliards de dirhams. Un montant record qui devrait permettre la création de plus de 26.730 emplois dans la Région.

Le premier conseil d’administration du Centre Régional d’Investissement Marrakech-Safi de l’année 2024 a été organisé sous la présidence de Farid Chourak, wali de la Région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech.

L’ordre du jour arrêté portait sur le bilan des réalisations du Centre Régional d’Investissement Marrakech au titre de l’année 2023 et les performances des activités de ce dernier. Dans son mot d’ouverture, M. Chourak a rappelé le contexte dans lequel s’inscrit le Conseil notamment en matière de promotion et d’attraction des investissements. Pour sa part, le DG par Intérim du Centre Régional d’Investissement Marrakech-Safi a présenté les réalisations du CRI au titre de l’année 2023. Ainsi, sur l’année écoulée, la Commission Régionale Unifiée d’Investissement, qui s’est réunie 72 fois, a approuvé 547 projets, soit une hausse de 84% par rapport à 2022, pour un montant d’investissement total de plus de 119,9 Milliards de Dirhams. Le conseil réalise ainsi une hausse de 279% par rapport à 2022. Ce montant record devrait permettre la création de plus de 26.730 emplois dans la Région, en hausse de 78% par rapport à l’année précédente.

Deux secteurs se sont distingués : le tourisme en ce qu’il a représenté le secteur dominant en termes de nombre de projets approuvés et, le secteur des énergies et mines, dominant en termes de montant d’investissement, porté en partie par le programme d’investissement de l’OCP.

>>Lire aussi : Le CRI de Marrakech-Safi sur une enquête de satisfaction des investisseurs

Par ailleurs, le DG par Intérim du CRIMS a rappelé les réalisations en matière d’accompagnement des investisseurs. Ainsi, plus de 557 projets ont reçu un accompagnement sur mesure du CRI, principalement en phase de préinvestissement, d’identification de foncier et, d’ingénierie financière.

Parallèlement, le CRI a poursuivi le déploiement de son offre de service visant à stimuler l’entrepreneuriat au niveau régional. En 2023, 2.700 porteurs de projets ont été sensibilisés et 1.200 ont bénéficié de INTELAK BOOST LAB, initiative de promotion et d’accompagnement des porteurs de projet dans le cadre du programme national du PIAFE.

Le responsable a également souligné les initiatives d’impulsion économique conduites, allant des études et propositions de valeurs sectorielles à la modélisation statistique de l’attractivité régionale dans le cadre des travaux de veille, en passant par la contribution aux réflexions urbanistiques régionales de préparation de l’offre d’accueil de l’investissement et d’identification des opportunités d’investissement pour ce qui est du volet planification stratégique, sans oublier l’effort déployé en matière d’offre territoriale, avec les actions de réflexion relatives à l’offre territoriale, à la promotion de l’investissement et d’amélioration du climat des affaires. Ainsi, en 2023, une campagne d’outreach a été conduite en Espagne et deux enquêtes portant sur le climat des affaires et la satisfaction des investisseurs ont été réalisés.

En conclusion, le wali a donné son instruction pour la création d’une Commission Permanente au sein du CRI chargée du suivi de la réalisation des projets d’investissement. « L’institution de cette commission spéciale permettra en outre de rendre compte lors des prochains conseils du taux de réalisation des projets de l’année antérieure et ce, avec pour vision de mesurer la concrétisation effective des investissements », indique le CRI dans un communiqué. Par ailleurs, ce dernier a souligné l’importance d’améliorer la qualité de service et d’accueil au sein de toutes les administrations régionales. Une exigence à laquelle il veillera personnellement. Enfin, l’échange a permis d’évoquer la synergie et la convergence des différents programmes de développement territoriaux au niveau régional.
Lisez nos e-Papers