Menu
Search
Samedi 02 Mars 2024
S'abonner
close
Samedi 02 Mars 2024
Menu
Search
Accueil next Régions

Pénurie d’eau : Nouvelles mesures d’urgence à Béni Mellal et Taroudant

Après Tanger, Béni Mellal et Taroudant annoncent des mesures urgentes pour une meilleure rationalisation des usages de l'eau. De l'agriculture à l'arrosage des espaces verts en passant par les hammams et les centres de lavage auto, les autorités locales passent à l'action en appelant à un contrôle plus rigoureux notamment de la part de la police de l'eau.

No Image
Après le warning du ministre de l'Intérieur pour déployer des mesures d'économie d'eau au niveau de toutes lés régions du royaume, place maintenant à l'application des directives sur le terrain. Après Tanger, les deux provinces de Béni Mellal et de Taroudant passent à l'acte. Dans deux notes différentes, les deux villes listent un ensemble de directives strictes pour gérer de manière plus responsable les ressources hydriques sur leurs territoires. Ces mesures sont essentielles pour répondre aux défis liés à la rareté de l'eau et assurer une utilisation judicieuse de cette ressource précieuse. Voici un aperçu des actions entreprises dans chaque région.

Les mesures d'urgence prévues dans la région de Béni Mellal

Les mesures d’économie d’eau dans la région de Béni Mellal comprennent les suivantes
  • Interdiction de la culture de toutes sortes de pastèques dans les zones irriguées et en bour.
  • Limite de la culture de légumes gourmands en eau, tels que les carottes, tout en encourageant les cultures stratégiques telles que les betteraves sucrières, les céréales retenus et les céréales destinées à l'alimentation animale.
  • Campagnes étendues de sensibilisation à l'économie de l'utilisation de l'eau.
  • Rationalisation de l'utilisation de l'eau dans les administrations, les bâtiments gouvernementaux et les institutions du secteur privé.
  • Activation des pouvoirs de la Police de l'Eau.
  • Interdiction de la plantation de gazons par les administrations publiques et les particuliers.
  • Interdiction d'arroser les terrains de golf avec de l'eau potable et des eaux souterraines.
  • Organisation des activités des hammams et des stations de lavage, avec une limite de quatre jours de travail par semaine (Jeudi, vendredi, samedi et dimanche)

Pour assurer le bon déroulement de ces directives, les services régionaux de surveillance agricole veillent au respect des superficies autorisées pour certaines cultures, en collaboration avec l'autorité locale. Les directions régionales de l’Office National du Conseil Agricole (ONCA) sont également chargées d'accompagner ces mesures de sensibilisation auprès des agriculteurs. Les directions régionales de l'Agence du Bassin hydraulique sont chargées d'activer la police de l'eau pour prévenir toute violation des exigences de la présente décision.

Les mesures prévues dans la région de Taroudant

Les autorités locales de la région de Taroudant ont annoncé l’interdiction totale des opérations suivantes :
  • Arroser les espaces verts et des jardins, nettoyer les routes et des places publiques avec de l'eau, remplissage des piscines publiques et privées plus d'une fois par an, avec obligation d'équiper ces piscines de techniques de recyclage de l'eau ;
  • Laver les voitures et camions en dehors des zones qui leur sont réservées (stations de lavage professionnelles) ;
Face à la crise hydrique que connait la région, plusieurs actions seront menées, à savoir :
  • Organiser des campagnes de sensibilisation au profit des associations œuvrant dans le domaine de l'eau pour préserver les sources d'eau et rationaliser sa consommation ;
  • Redoubler d'efforts pour éviter le gaspillage d'eau à travers les réseaux de transport et de distribution d'eau potable et d'irrigation ;
  • Prévenir les raccordements aléatoires et illégaux des canaux de distribution ;
  • Préparer des programmes de réutilisation des eaux usées traitées par les communes et ses partenaires ;
  • Approvisionner les zones en grave pénurie d’eau potable par des camions-citernes ;
  • Aménagement des points d'eau pour approvisionner le bétail dans les zones touchées ;
  • Redoubler d'efforts pour rationaliser l'utilisation de l'eau dans les services administratifs, les unités industrielles et touristiques ;
  • Réduire les fuites d'eau dans les canaux de production et de distribution et rationaliser les flux de consommation au niveau des quartiers.
Lisez nos e-Papers