Menu
Search
Dimanche 21 Juillet 2024
S'abonner
close
Dimanche 21 Juillet 2024
Menu
Search

Casablanca : arrestation d'un chauffeur de taxi pour chantage et escroquerie de chauffeurs VTC

Un chauffeur de taxi a été placé en détention à la prison d'Oukacha sur fond d'accusation de chantage et d'escroquerie visant des chauffeurs VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur) transportant des particuliers à l'occasion de leurs déplacements personnels ou professionnels par le biais des applications en ligne.

No Image
Les services sécuritaires ont interpellé mercredi dernier à Casablanca un individu qui extorquait et escroquait les chauffeurs VTC à travers les applications en ligne, en prétendant qu'il était chauffeur de taxi et qu'il appartenait à un groupe se faisant appeler « Les Faucons des Taxis Blancs », les menaçant de convoquer le reste des membres du groupe et la police pour les arrêter avant de les soumettre au chantage.

>> Lire aussi : Chauffeurs de taxis vs chauffeurs VTC : la bataille s'intensifie, une réglementation s'impose

Contacté par Assahraa Al Maghribia, Samir Farabi, secrétaire général du Syndicat démocratique des transports, souligne que le syndicat avait reçu de nombreuses plaintes de chauffeurs VTC qui avaient été victimes de fraude et de chantage par une personne appartenant au groupe « Les Faucons des Taxis Blancs ». Un groupe actif dans les opérations illégales qui incluent le leurre, les embuscades, l'usurpation d'identité, les opérations d'obstruction, ainsi que le chantage des chauffeurs.

Farabi a expliqué que le suspect menait ses opérations à Hay Sadri, à proximité d'une des stations-service où étaient stationnées les dépanneuses et qu'il trompait ses victimes en leur faisant croire qu'il prenait contact avec des responsables syndicaux pour les informer de procédures de saisie, les obligeant à payer des sommes comprises entre 1.000 et 3.000 DH en échange de leur libération. Le responsable a souligné dans ce sens que cette affaire est une première, invitant les institutions sécuritaires à enquêter sur les pages actives sur Facebook qui attirent de nouveaux chauffeurs de taxi et les incitent à mener des actions illégales contre les chauffeurs VTC qui utilisent les applications en ligne, profitant du vide juridique et du manque de réglementation du secteur.

Par ailleurs, Farabi a appelé les syndicats des taxis à sensibiliser leurs membres afin de mettre fin à ces opérations criminelles, accusant certains responsables syndicaux d'encourager les chauffeurs et les propriétaires de pages sur les réseaux sociaux à recourir au chantage, sous prétexte de lutter contre ce nouveau type de transport.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.