Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

Raja Casablanca : les précisions de Mohamed Boudrika sur l’avenir de Josef Zinnbauer

Le président du Raja Casablanca, Mohamed Boudrika, a assuré dans une publication sur son compte Facebook que l’entraîneur de l’équipe, Josef Zinnbauer, n’allait pas quitter son poste. Répondant aux nombreuses rumeurs qui circulent depuis plusieurs jours sur un éventuel départ du technicien allemand, Boudrika a précisé que Zinnbauer avait un contrat de deux ans avec le club. Le patron des Verts a également confié que le club avait fait une demande officielle pour que l’équipe puisse disputer ses matchs de la saison prochaine dans les Coupes africaines au Stade Larbi Zaouli.

Mohamed Boudrika (à droite) en compagnie de Josef Zinnbauer.
Mohamed Boudrika (à droite) en compagnie de Josef Zinnbauer.
En convalescence à l’étranger, le président du Raja Casablanca, Mohamed Boudrika, n’oublie pas ses responsabilités et continue de communiquer avec les supporters du club à travers les réseaux sociaux. Dans son dernier message, le patron des Verts a voulu répondre aux rumeurs de départ de l’entraîneur de l’équipe, Josef Zinnbauer, en assurant que ce dernier était sous contrat pour deux ans et qu’il allait poursuivre son parcours avec le club, notamment pour la préparation de la saison prochaine.



«L’entraîneur Josef Zinnbauer et son staff ont un contrat de deux ans avec le club. Nous affrontons les difficultés actuel ensemble et on prépare la saison prochaine, avec la programmation d’un stage à Malaga en Espagne, que nous allons conclure avec un match amical contre une équipe partenaire, entre les 7 et 9 août prochain, au Grand Stade de Malaga», a révélé le président du Raja dans une publication sur son compte Facebook.

Le Raja veut jouer ses matchs dans les Coupes africaines au Stade Larbi Zaouli

Dans le même post sur Facebook, Mohamed Boudrika a confié que le club avait fait une demande officielle pour que le Stade Larbi Zaouli soit mis à niveau pour qu’il puisse accueillir les matchs des Coupes africaines la saison prochaine. Une requête qui devrait difficilement aboutir, car le Stade Larbi Zaouli a été jugé inapte à accueillir les matchs de football du championnat national ou des matchs internationaux, ni même les séances d’entraînement, au terme d’une visite d’inspection effectuée l’été dernier. Le rapport qui a suivi cette visite avait jugé qu’il existait plusieurs zones dans le stade nécessitant une rénovation totale, à l’image des voies d’accès au stade et les entrées et les sorties, qui n'étaient pas clairement indiquées et ne disposaient pas d’une signalétique adéquate. L’autre dysfonctionnement pointé du doigt est la proximité du stade d’une ligne à haute tension, mais aussi d’une ligne de tramway, du chemin de fer et du boulevard de la Grande Ceinture.
Lisez nos e-Papers