Menu
Search
Mardi 16 Avril 2024
S'abonner
close
Mardi 16 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Sports

Surf : Ramzi Boukhiam décroche son billet pour les JO Paris 2024

Le surfeur marocain Ramzi Boukhiam s’est qualifié, samedi, pour les Jeux olympiques de Paris 2024 après sa performance lors des sessions de repêchage du championnat du monde de surf, organisées par l’International Surfing Association sur l’Ile de Puerto Rico. Le rider marocain défendra les couleurs nationales lors de JO pour la deuxième fois consécutive, cette fois-ci sur la mythique vague de Teahupoo à Tahiti, où se dérouleront les épreuves de surf.

No Image
Après une saison 2023 compliquée, marquée par une blessure à la jambe, le surfeur marocain Ramzi Boukhiam est revenu en force, décrochant un ticket pour les Jeux olympiques de Paris 2024 lors du championnat du monde de surf qui s’est tenu du 23 février au 3 mars sur l’Ile de Puerto Rico.



Opposé aux meilleurs riders du monde, Boukhiam est parvenu à dépasser sans encombre les deux premiers rounds de la compétition, avant de terminer le troisième round à la dernière place de son heat. Recalé vers les sessions de repêchage, le natif de la ville d’Agadir a profité d’une bonne houle pour se relancer dans la course à la qualification. Après avoir passé le heat de la première session de repêchage, Boukhiam a par la suite enchaîné les bonnes performances pour arriver jusqu’à la 11e session de repêchage, synonyme de qualification pour les JO. Un bel exploit pour le rider marocain, qui défendra les couleurs nationales dans les Jeux olympiques pour la deuxième fois consécutive. D’ailleurs, Boukhiam évoluera sur une vague qu’il connaît très bien lors des JO. Il s’agit de la mythique houle de Teahupoo à Tahiti, en Polynésie française, où se joueront les épreuves de surf.

À noter que le Maroc a pris part aux mondiaux de surf avec une équipe de six riders. Il s’agit de Boubker Bouada, Teva Bouchga et Ramzi Boukhiam chez les hommes, Inès Tebbaï et sa sœur Lilias, ainsi que Ranya Squalli chez les femmes. Malheureusement, à part Boukhiam, aucun des autres riders marocains en lice n’a pu dépasser les premières sessions de repêchage.
Lisez nos e-Papers