Menu
Search
Lundi 15 Juillet 2024
S'abonner
close
Lundi 15 Juillet 2024
Menu
Search
lock image Réservé aux abonnés

Contrat de travail : CDD ou CDI, quelle différence ?

Quelle est la différence entre le contrat à durée indéterminée et le contrat à durée déterminée ? Quels sont les avantages et les inconvénients de chaque type de contrat? Les réponses de Nabila Benohoud, professeure de Communication et Développement personnel à la FJES d’Agdal.

No Image
Le contrat à durée indéterminée (CDI) et le contrat à durée déterminée (CDD) sont les deux principales formes de contrat de travail adoptées par les employeurs. «Ils constituent la matérialisation de l’engagement de l’employé de fournir une prestation de travail pour le compte et sous la subordination de l’employeur en contrepartie d’une rémunération», explique Nabila Benohoud, professeure de Communication et Développement personnel à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FJES) d’Agdal. Invitée à l’émission emploi «Kifach Nel9a Khadma», notre experte reconnaît que le CDI constitue le type de contrat le plus «rassurant» pour les employés qui recherchent la stabilité et la durabilité au travail. «Comme son nom l’indique, le CDI ne prévoit pas de date de fin. Il offre donc à l’employé une certaine stabilité avec un sentiment de sécurité au travail», explique-t-elle. L’experte tient à préciser que ce type de contrat comprend aussi des inconvénients. Ceux-ci portent sur les conditions et les procédures à suivre en cas de rupture à l’initiative du collaborateur.



«Le CDD reste temporaire, ce qui n’offre pas au salarié ce sentiment de stabilité. La durée fixée par le Code du travail marocain est comprise entre 6 mois et 1 an», clarifie-t-elle. Et d’ajouter que le recours au CDD ne se fait que dans des cas précis, notamment le remplacement d’un salarié absent, l’accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise, l’emploi saisonnier ou encore l’existence d’un objet spécifique. En se basant sur son expérience dans l’accompagnement des ressources humaines, Nabila Benohoud est convaincue que le CDD est le type de contrat qui permet au collaborateur de bien travailler sur lui-même. «Avec une durée déterminée, on a souvent tendance à chercher à faire ses preuves dans l’espoir de gagner la confiance du recruteur et, par conséquent, être retenu par le recruteur pour une durée indéterminée», note-t-elle. Pour notre interlocutrice, le CDI est rassurant, certes, mais il y a le risque que le candidat tombe dans le piège de «la zone de confort». Sur ce volet, l’invitée de l’émission lance un appel aux candidats : que vous soyez en CDI ou en CDD, soyez productifs et travaillez sur vous-mêmes.

Période d’essai et rupture de contrat, deux points de divergences à retenir

À noter que la période d’essai pour un CDI va varier selon le niveau hiérarchique. Elle est soit de 8 jours renouvelables, de 1 mois ou de 3 mois renouvelables. L’employé ayant un contrat CDD, est généralement tenu de passer une période d’essai de 1 mois ou de 2 semaines selon que le CDD a une durée de plus de 6 mois ou moins de 6 mois. Il faut noter aussi que la période d’essai d’un CDD n’est pas renouvelable, ce qui n’est pas le cas pour un CDI. Autre point de divergence, la rupture du contrat de travail. Alors que le CDD prend fin à la date indiquée sur le contrat sans période de préavis, le CDI au contraire, doit prendre fin en respectant un délai de préavis. Et si une partie veut mettre un terme au contrat avant la date d’échéance, elle verse une compensation à l’autre partie.
Lisez nos e-Papers
Nous utilisons des cookies pour nous assurer que vous bénéficiez de la meilleure expérience sur notre site. En continuant, vous acceptez notre utilisation des cookies.