Menu
Search
Lundi 26 Février 2024
S'abonner
close
Lundi 26 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Emploi

«Kifach Nel9a Khadma» : Comment répondre à la question «Parlez-moi de vous» ?

La question «Parlez-moi de vous» permet au recruteur de vérifier la capacité du candidat à synthétiser et aller vers l’essentiel, d’où l’intérêt d’être concis et précis dans sa réponse. Comment ? Les réflexes à adopter avec Nabila Benohoud, professeure de Communication & Développement personnel à la FSJES d’Agdal et coach certifiée en PNL, invitée de «Kifach Nel9a Khedma».

«Parlez-moi de vous» est la question qui déstabilise beaucoup de candidats lors de l’entretien d’embauche. Elle semble simple à première vue, mais nombreux sont ceux qui disent avoir du mal à y répondre. Comment s’y prendre ? Invitée de «Kifach Nel9a Khedma», Nabila Benohoud, professeure de Communication & Développement personnel à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) d’Agdal et coach certifiée en Programmation neuro-linguistique (PNL), estime qu’il faut d’abord comprendre ce que les recruteurs attendent du candidat lorsqu’ils posent cette question plus ou moins piège.



En effet, explique-t-elle, la question «Parlez-moi de vous» permet au recruteur de se construire une idée sur le candidat dès les premières minutes et de vérifier sa capacité à synthétiser et aller vers l’essentiel.

Interrogée sur les règles à respecter pour bien répondre à cette question, Nabila Benohoud en cite six :

• Ne pas dépasser 5 minutes au maximum : Il est essentiel de bien construire ses idées en amont et d’éviter les réponses longues. Il ne faut pas non plus jouer toutes ses cartes dès le début.

• Parler des éléments qui ne figurent pas dans le CV : Le recruteur a déjà lu le CV du candidat, mais ce qui serait intéressant c’est de lui présenter de nouveaux éléments. C’est ainsi qu'il sera en mesure d'attirer son intention.

• Rester focalisé sur l’axe professionnel : Inutile d’inclure des anecdotes personnelles comme la ville de naissance ou le nom de l’animal de compagnie. Il faut se concentrer exclusivement sur l’emploi actuel.

• Créer une sympathie avec le recruteur : Il est essentiel aussi de veiller à instaurer un climat de sympathie avec le recruteur tout en gardant à l’esprit qu’il s’agit du futur employeur. Pas la peine d’en faire trop !

• Parler de ses motivations : Il s’agit là pour le candidat de parler des éléments qui ont attiré son attention dans le poste en question.

• Évoquer les valeurs les plus importantes pour soi : L’engagement, le respect et le leadership sont des exemples de valeurs qu’un candidat gagnerait à mettre en avant dès le début de l’entretien d’embauche.


En outre, Nabila Benoudoud insiste sur l’importance de structurer son discours en commençant par le présent c’est-à-dire ce qui l’intéresse actuellement, les compétences dont il dispose et ses motivations pour le poste. «Il peut ensuite revenir aussi sur des éléments de son passé, mais ceci doit se faire rapidement», précise-t-elle. Et d’ajouter qu’après le présent et le passé, le candidat doit passer au «futur» en évoquant ses ambitions. À noter que, d’après la spécialiste, tous les éléments seront décortiqués tout au long de l’entretien.