Société

Samir Benmakhlouf : Enseigner en anglais, oui, mais préparons les écoles et les professeurs !

Nabila Bakkass Nabila Bakkass ,

Il est temps d’ouvrir la porte à un apprentissage en anglais et d’investir dans un contenu éducatif et digital. Telle est la conviction de Samir Benmakhlouf, fondateur de London Academy Casablanca & Rabat, invité de «L’Info en Face». L’expert estime qu’il faut aussi revoir et mettre à jour le contenu du programme qui date du 20e siècle.

On ne peut pas continuer à former les élèves avec des méthodes et un programme du 20e siècle alors que le monde change en permanence. C’est l’un des principaux constats qui ont été dressés par Samir Benmakhlouf, fondateur de London Academy Casablanca & Rabat, lors de son passage à l’émission de «L’Info en Face». En effet, ajoute-t-il, les programmes d’enseignement doivent être mis à jour afin de permettre aux élèves d’apprendre tout ce qui se passe autour d’eux. «Inutile de leur inculquer des choses dépassées, les jeunes doivent être suffisamment informés par rapport notamment au réchauffement climatique, l’énergie renouvelable ainsi que l’histoire russo-ukrainienne et son impact sur le quotidien des Marocains», suggère-t-il.

À propos du débat qui a été enclenché sur les réseaux sociaux au sujet du basculement vers l’anglais, l’invité estime que tout Marocain doit avoir un bon niveau dans les trois langues, à savoir l’arabe, le français et l’anglais. Il ajoute, toutefois, qu’il est temps d’ouvrir la porte à l’apprentissage en anglais à partir du primaire, particulièrement pour les matières scientifiques et technologiques ainsi que les finances.

Pour élucider ses propos, il rappelle que la technologie a été faite dans un monde anglo-saxon et que tout le contenu que les enfants trouvent sur internet est en anglais. «Ce serait donc judicieux d’ouvrir la porte à l’enseignement en anglais au lieu de se baser sur des traductions faites en français ou en arabe», note-t-il. Et de préciser que la langue anglaise va permettre aux citoyens marocains d’interagir avec le monde entier, d’autant plus que plusieurs pays ont commencé à enseigner des matières en anglais.

L’expert tient à préciser, en revanche, que pour aboutir aux résultats escomptés, il faut préparer les établissements avec des professeurs aptes à accueillir une nouvelle manière d’apprentissage. Le point de vue de l’expert est donc clair : Ouvrir la porte à l’apprentissage de l’anglais, mais sans pénaliser, ni le français, ni l’arabe. Il convient de rappeler à cet égard que la particularité du Marocain réside dans sa capacité à devenir facilement trilingue. C’est un atout à exploiter !

L’enseignement à distance, une nécessité !
Samir Benmakhlouf pense aussi qu’il est nécessaire de se pencher sur la transformation digitale. Celle-ci, explique-t-elle, «va permettre de rendre la formation centrée sur l’élève et non pas sur l’enseignant et de la classe». L’invité de Rachid Hallaouy est quasi convaincu qu’il est temps d’investir dans un contenu éducatif et digital grâce notamment aux logiciels et aux programmes disponibles sur le Net. Ceci permettra aussi à l’élève, note-til, d’apprendre à sa vitesse au lieu de suivre le rythme du groupe comme en classe.

Pour assurer la réussite du chantier de la digitalisation et surtout éviter les erreurs du passé, l’expert insiste sur l’importance de mettre à la disposition des élèves des outils nécessaires, mais aussi d’assurer un contenu interactif et non pas diffusé sur les chaînes de télévision. «Il faut aussi commencer d’ores et déjà à former les professeurs pour qu’ils deviennent des facilitateurs», note-t-il. Et d’alerter : «Si on n’est pas dans la connectivité et si on n’investit pas dans le contenu éducatif digital, je crois qu’on va laisser passer une génération qui ne va pas pouvoir suivre ce qui se passe dans le monde». Pour lui, même si l’on met tout le Budget de l’État dans la réforme de l’éducation, ça ne suffira pas, d’où l’intérêt de réfléchir autrement tout en misant sur le digital.

>>Lire aussi: Fouzi Lekjaâ : la réforme de l’éducation nécessite une augmentation budgétaire de 5 milliards de dirhams annuellement

Samir Benmakhlouf : Enseigner en anglais, oui, mais préparons les écoles et les professeurs !

Services

Météo

Casablanca 04 octobre 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 octobre 2022

  • As-sobh : 05:59
  • Al-chourouq : 07:24
  • Ad-dohr : 13:24
  • Al-asr : 16:40
  • Al-maghrib : 19:15
  • Al-ichae : 20:29

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD3
RB Leipzig vs VfL Bochum 1848 - German Bundesliga 2022/2023 Week 08

02:30

Chaine : TF1
Programmes de la nuit

02:35

Chaine : Canal+
Groland le replait

03:38

Chaine : BFM TV

00:00

Tous les programmes TV >

Horaires de train

Retrouvez les horaires de vos trajets en un seul clic !

Voir tous les horaires de train >

Météo

Casablanca 04 octobre 2022

65.3°F

18.5°C

Meteo Casablanca
  • 17.5°C
    cloudy
  • 15.4°C
    cloudy
  • 16.6°C
    cloudy
  • 17.7°C
    mostlycloudy
  • 17.6°C
    cloudy

Météo d'autres villes >

Horaires de Prière

Casablanca 04 octobre 2022

  • As-sobh : 05:59
  • Al-chourouq : 07:24
  • Ad-dohr : 13:24
  • Al-asr : 16:40
  • Al-maghrib : 19:15
  • Al-ichae : 20:29

Horaires d'autres villes >

Pharmacies de garde

Trouvez la pharmacie de garde dans votre quartier et ville!

Logo pharmacie

Voir toutes les pharmacies de garde >

Programmes TV

En ce moment
Chaine : Bein Sports HD3
RB Leipzig vs VfL Bochum 1848 - German Bundesliga 2022/2023 Week 08

02:30

Chaine : TF1
Programmes de la nuit

02:35

Chaine : Canal+
Groland le replait

03:38

Chaine : BFM TV

00:00

Tous les programmes TV >

Restez informés de l'actualité en continu