Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Enfants du préscolaire : une rentrée en douceur ne s’improvise pas

La rentrée scolaire s’accompagne de nombreux défis pour les parents, à leur tête le soutien et l’accompagnement de l’enfant. Cette période compliquée l’est encore plus pour les tout-petits et nécessite de ce fait une minutieuse préparation en amont. Ce sujet a fait l’objet d’un workshop organisé jeudi par «Igloo kids international», une crèche-maternelle de Casablanca qui emploie une méthode qui fait la part belle à l’apprentissage sensoriel et cognitif.

Enfants du préscolaire : une rentrée en douceur ne s’improvise pas

C’est bien connu, la rentrée scolaire apporte systématiquement son lot de complications, notamment pour les parents d’enfants d’âge préscolaire. Conscients de l’importance de cette étape pour le développement des aptitudes sociales, cognitives et sensorielles de leur progéniture, ces derniers placent souvent la barre très haut dans la recherche d’établissements aptes à assurer un environnement garantissant l’épanouissant à leurs enfants. D’autant plus que pour les tout-petits, la rentrée n’est pas dépourvue de stress, puisqu’elle constitue un changement sur tous les plans, notamment de l'environnement et des habitudes.

>>Lire aussi : Rentrée scolaire : 11.000 enseignants volontaires pour une remédiation scolaire massive au profit de 322.000 enfants

Les bonnes pratiques permettant de bien gérer cette période ont été abordées lors d’un workshop organisé récemment par «Igloo kids international», une crèche-maternelle basée à Casablanca qui emploie une méthode inspirée des grandes institutions de la petite enfance, fondée notamment sur un apprentissage sensoriel et cognitif. Placé sous le thème «Parents, gérez efficacement les tout-petits», l’événement a été une occasion propice pour les coachs en éducation qui étaient présents de livrer une palette de bonnes pratiques permettant à l’enfant de bien vivre ce changement.

Larmes, crises, panique… chaque enfant est unique

Les différentes émotions qui accompagnent les premiers pas à l’école, que ce soit du côté des enfants ou de celui des parents, sont «tout à fait naturelles», rassure d’emblée Lamia Bachiri, directrice pédagogique UK Master Childhoud Education. En effet, explique-t-elle, la rentrée des tout-petits constitue un changement sur tous les plans, notamment en matière d’environnement et d’habitudes. «L’enfant va devoir s’adapter à ces nouvelles routines et surtout se préparer à être autonome en apprenant notamment à manger et à s’habiller. Ceci implique une perte de repères qui se traduit naturellement par des larmes et des crises», clarifie-t-elle. La spécialiste tient toutefois à souligner que les réactions des petits diffèrent d’un enfant à l’autre et que si certains arrivent à s’adapter rapidement, d’autres nécessitent plus de temps.

De son côté, Chafik Bedjennat, coach santé et coach scolaire, estime que la préparation en amont est nécessaire pour relever ce grand défi et que les parents doivent maintenir la communication et l’échange avec les responsables pédagogiques. «Ces derniers doivent être informés de tous les détails concernant l’enfant mais aussi et surtout son environnement», note-t-il. Et d’ajouter que le moindre changement, qu’il soit positif ou négatif, peut impacter le tout-petit. De façon générale, rassure-t-il, la première rentrée à l’école est en soi un événement à la fois spécial et stressant, d’où l’intérêt que tout le monde soit mobilisé, que ce soit à l’école ou dans la famille.

Lisez nos e-Papers