Menu
Search
Jeudi 18 Avril 2024
S'abonner
close
Jeudi 18 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Société

Don de sang : Opération exemplaire au lycée Mohammed V à Casablanca

Les centres régionaux de transfusion sanguine misent, entre autres, sur les mosquées et les associations pour renforcer les stocks de sang pendant ce mois sacré du Ramadan. Et si l’on impliquait aussi les jeunes ? L’expérience a été menée auprès des étudiants des classes prépas du lycée Mohammed V de Casablanca. Les résultats sont éloquents.

Pour relever un défi, rien de mieux qu’un engagement collectif sérieux et efficace. C’est le cas de la dernière opération de don de sang organisée par le lycée Mohammed V à Casablanca. Elle fait suite à un appel lancé par la directrice du Centre régional de transfusion sanguine (CRTS) de Casablanca-Settat à travers «Le Matin» et qui a trouvé un large écho auprès des Casablancais. Amal Darid avait en effet appelé, le 7 mars dernier, à une mobilisation générale pour renforcer les stocks de sang et éviter toute pénurie pendant ce mois sacré du Ramadan. Aussitôt avertis, les membres du Rotary Atlantic Club de Casablanca et ceux du Rotary Mers Sultan ont décidé d’organiser une campagne de collecte de sang au sein du lycée Mohammed V de Casablanca. Leur objectif était non seulement de rassembler un grand nombre de donneurs, mais aussi et surtout d’approcher les jeunes et les sensibiliser à l’importance du don de sang.

Une centaine de poches en quelques heures

Aussitôt dit, aussitôt fait. La campagne de collecte de sang a eu lieu, le 21 mars, soit le 10e jour du Ramadan, avec l’implication des étudiants des classes prépas du lycée Mohammed V.

«L’action a permis de collecter 100 poches de sang en quelques heures, ce qui est une très bonne chose», souligne Hind Zejli, médecin-chef au CRTS de Casablanca-Settat. «Nous avons reçu beaucoup de volontaires et on pouvait même dépasser le résultat obtenu», ajoute-t-elle, avant de préciser que certaines personnes ne pouvaient pas donner de leur sang pour des raisons médicales. Hind Zejli a tenu à saluer l’engagement des jeunes qui ont fait le succès de cette opération.

Pour sa part, le directeur du lycée Mohammed V de Casablanca, Abdellah Rakibi, s’est dit fier du résultat obtenu. Il tient, toutefois, à préciser que les étudiants des classes préparatoires ont été mobilisés tout au long de la phase de préparation. «Ils ont aussi réussi à convaincre des membres de leur entourage de donner leur sang et c’est ce qui nous a permis de recevoir beaucoup de donneurs», explique-t-il. Pour lui, cette expérience prouve que les jeunes sont capables de donner le meilleur d’eux-mêmes et de s’impliquer positivement, encore faut-il qu’ils soient suffisamment sensibilisés.

Don de sang : des actions pérennes s’avèrent indispensables

«Le don de sang est un acte social et un symbole de solidarité nationale, certes, mais c’est aussi une culture qu’il faudrait inculquer aux jeunes dès le jeune âge», souligne Ali Alaoui Sossey, président du Rotary Atlantic Club de Casablanca. En effet, ajoute-t-il, «la décision d’impliquer les étudiants du lycée Mohammed V dans l’action du don de sang émane de la volonté de les sensibiliser à l’importance du don de sang, avec l’espoir qu’ils deviennent eux-mêmes des donneurs réguliers et des ambassadeurs du don de sang dans leur entourage». Ali Alaoui ne cache pas son intention de multiplier ce type d’actions auprès des étudiants du lycée Mohammed V de Casablanca pour plus d’engagement et de sensibilisation.

Sur la même longueur d’onde, Abdelilah Yakouti, président du Rotary Club Casablanca Mers Sultan, pense qu’il faut miser sur la pérennité dans ce type d’actions, partant du principe que les besoins en sang sont constants. Pour lui, l’implication des étudiants reste incontournable si l’on veut réellement aider les CRTS dans leur combat quotidien pour répondre aux besoins des patients.



À noter que parallèlement à la campagne de collecte de sang, une conférence a été animée par Dr Hind Zejli. Cette dernière a profité de l’occasion pour répondre à toutes les questions que les citoyens se posent autour du don de sang. Elle a aussi réitéré son appel à la générosité des Marocains tout en rappelant que durant le Ramadan, les besoins dans la région varient entre 500 et 600 poches par jour, alors que le centre n’en recueille en moyenne que 200 par jour.
Lisez nos e-Papers