Menu
Search
Mardi 27 Février 2024
S'abonner
close
Mardi 27 Février 2024
Menu
Search
S'abonner
Accueil next Emploi

«Kifach Nel9a Khadma» : comment se vendre en entretien d’embauche ?

En entretien d’embauche, le candidat doit savoir se vendre en mettant en avant ses compétences professionnelles et relationnelles. Nabila Benohoud, professeure de communication & développement personnel à la FSJES d’Agdal, estime que «tout se joue durant les premières minutes du face à face». Invitée de «Kifach Nel9a Khedma», l’experte partage quelques astuces pour relever ce défi.

Pour décrocher le poste convoité, il faut savoir se vendre en démontrant ses compétences professionnelles et relationnelles. Ce constat est certes connu de tous. Mais si certains candidats arrivent à le faire, d’autres ont du mal à apparaître sous leur meilleur jour lors de l’entretien d’embauche.



Selon Nabila Benohoud, professeure de communication & développement personnel à la FSJES d’Agdal et coach certifiée en programmation neuro-linguistique (PNL), tout se joue durant les premières minutes. «Si le candidat arrive à attirer l’attention du recruteur, il aura plus de chances de se faire entendre par le recruteur et, par conséquent, de réussir son face à face et décrocher le poste à pourvoir», souligne-t-il. Et d’ajouter que «ceci n’est pas toujours évident, surtout dans le cas d’un candidat fraîchement diplômé et qui manque de pratiques professionnelles».



Interrogée sur les astuces qui permettent de relever ce défi, Nabila Benohoud recommande de :

• Bien se préparer à l’entretien : ceci permet au candidat d’être mieux armé pour convaincre le recruteur qu’il est le candidat idéal pour le poste à pouvoir. La préparation consiste, entre autres, à déterminer les objectifs à atteindre et les compétences en adéquation avec le poste, mais aussi et surtout à effectuer les recherches sur l’entreprise et à analyser le poste à pourvoir. La préparation de la tenue vestimentaire est également indispensable. Le candidat doit choisir des vêtements et des couleurs qui reflètent sa personnalité et ses expériences.

• Cultiver une attitude sereine dès le début : des émotions telles que le stress et la peur peuvent coûter cher au candidat, d’où l’intérêt d’apprendre à les maîtriser. Il est recommandé ainsi d’exploiter certaines techniques de développement personnel pour atténuer l’intensité des émotions négatives et maximiser celles qui sont positives.

• Structurer sa pensée : la structuration des idées permet au candidat de se faire comprendre par le recruteur tout en minimisant le risque de perdre ses mots. Cet exercice renvoie à la capacité d’identifier puis nommer les éléments de la pensée avant de les catégoriser et les hiérarchiser. Ce travail peut se faire sous forme de listes ou de schémas avec des mots et des dessins.

• Être concis et précis : l’entretien d’embauche démarre souvent par la fameuse question «présentez-vous». C’est une question ouverte, certes, mais le candidat ne doit pas dépasser les trois ou au maximum les cinq premières minutes dans sa réponse. La préparation et la structuration des idées permettent d’être concis et précis.

• Donner des exemples : le candidat doit soutenir ses arguments à l’aide d’exemples, tout comme dans une véritable situation de vente. Pour présenter ses qualités, il devrait nécessairement raconter des situations qu’il a vécues au cours de sa carrière.

• Créer une sympathie «mesurée» avec le recruteur : comme dans tout type de communication interpersonnelle, le candidat doit chercher à instaurer un climat de sympathie. Mais pas la peine d’en faire trop, dans la mesure où il s’agit de son futur employeur.



Enfin, l’experte appelle tout un chacun à s’engager dans une démarche permanente de travail sur soi et d’apprendre à se vendre dans tout type de situation professionnelle. Ceci permet de progresser dans sa vie professionnelle et d’attirer les occasions de réussite. Pour elle, le travail sur soi est l’arme sûre qui fait la différence entre ceux qui réussissent leur carrière et ceux qui n’y parviennent pas.