Menu
Search
Samedi 18 Mai 2024
S'abonner
close

Maroc-Belgique : une victoire pour l’histoire et des records brisés

Outre l’enjeu de la qualification en huitièmes de finale, la sélection nationale marocaine a battu des records dimanche sous la houlette de Walid Regragui, en battant la Belgique (2-0). Première nation africaine à défaire les Diables rouges, premier coach marocain à enregistrer une victoire, 4 points engrangés en 2 matchs pour la première fois… Les Lions ont rugi et ont fait tomber des chiffres dimanche.

Maroc-Belgique : une victoire pour l’histoire et des records brisés
Ph. Saouri

En battant les Diables rouges sur le score de 2 à 0 dimanche au stade Al Thumama, pour le compte de la 2e journée de la phase de poules de la Coupe du monde Qatar 2022, le Maroc a considérablement soigné ses chiffres en phases finales du Mondial de la FIFA, en plus d’avoir fait un grand pas vers la qualification en huitièmes de finale. Voici les principaux records établis dimanche.

Première nation africaine à faire plier la Belgique

En s’imposant face aux Diables rouges de Roberto Martinez, troisièmes du dernier Mondial et numéro 2 au classement mondial FIFA, le Maroc est devenu la première nation africaine et maghrébine à battre la Belgique en phase finale de la Coupe du monde. Une victoire avec l’art et la manière !

Une moisson de points jamais égalée en 2 matchs
 

Grâce à son match nul face à la Croatie (0-0) puis à la victoire face à la Belgique (2-0), le Maroc affiche désormais 4 points au compteur. Un total jamais réalisé en deux matchs lors des cinq précédentes participations des Lions de l’Atlas en phase finale de la Coupe du Monde. Le Maroc avait engrangé 2 points en 2 rencontres en 1986 (issus de 2 nuls face à la Pologne puis à l’Angleterre), puis s’était contenté d’un seul point en 1998 (un nul face à la Norvège et une défaite face au Brésil). Ces deux participations étaient les plus distinguées des Lions de l’Atlas. Espérons que l’aventure se poursuivra de plus belle au Qatar.

Munir Mohamedi rejoint Badou Ezaki

Titularisé à la dernière minute à la place de Yassine Bounou (victime d’un malaise), Munir Mohamedi a égalé le record du nombre de matchs disputés par un gardien de but marocain en phase finale de Coupe du monde. Badou Ezaki affichait quatre rencontres à son actif, un chiffre égalé par le natif de Melilla dimanche face à la Belgique.

Le pays arabe avec le plus de buts en phases finales du Mondial

Grâce aux deux buts de Abdelhamid Sabiri et de Zakaria Aboukhlal face à la Belgique, le Maroc est devenu le pays arabe ayant marqué le plus de buts en phase finale de la Coupe du monde avec 16 réalisations en six participations. Le record de buts en une seule édition a été établi en 1998 avec 5 buts. Les Lions tenteront de faire tomber ce chiffre aussi à partir de jeudi face au Canada. 

Regragui déjà historique !

Walid Regragui est le premier entraîneur marocain à signer une victoire en Coupe du monde et le premier à engranger 4 points en phase de poules. S’il parvient à rééditer l’exploit face au Canada sans encaisser de buts, le technicien marocain pourrait aussi accéder au cercle fermé des entraîneurs ayant enchaîné trois clean sheets en phase de poules de la Coupe du monde FIFA.

Les remplaçants font parler la poudre

Pour la première fois de l’histoire des participations marocaines, deux joueurs engagés comme remplaçants ont tous deux réussis à trouver le chemin des filets. En effet, Zakaria Aboukhlal et Abdelhamid Sabiri ont marqué chacun un but face à la Belgique, une première dans l’histoire des participations marocaines. Il faut dire que le coaching de Walid était un vrai chef-d’œuvre, dimanche.
 

>> Lire aussi : Maroc- Belgique : Les Lions de l’Atlas domptent les Diables Rouges et s’installent au sommet du groupe F

>> Lire aussi : Walid Regragui : sans nos supporters, on n’aurait pas pu réaliser cette performance

>> Lire aussi : Walid Regragui brouille les cartes de Martinez et signe un récital tactique au stade Al Thumama

>> Lire aussi : Maroc-Canada : Yassine Bounou prêt à 100%, Hakimi reste sous observation (Abderrazak Hifti)

Lisez nos e-Papers