Menu
Search
Lundi 22 Avril 2024
S'abonner
close
Lundi 22 Avril 2024
Menu
Search
Accueil next Nation

Viande et légumes : le gouvernement promet un retour progressif aux prix habituels

Interpellée sur la hausse des prix de beaucoup de produits de première nécessité, la ministre de l’Économie et des finances a promis un retour progressif aux prix habituels à la faveur des mesures prises par le gouvernement. Nadia Fettah Alaoui, qui s’exprimait lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, s’est montrée rassurante quant à la situation du marché à l’approche du Ramadan.

Viande et légumes : le gouvernement promet un retour progressif aux prix habituels

La hausse considérable des prix de plusieurs produits de première nécessité, comme les légumes, la viande, les œufs et les légumineuses, s’est invitée lors de la séance hebdomadaire des questions orales à la Chambre des conseillers. Et c’est la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui, qui a été interpellée à ce sujet par des conseillers membres des centrales syndicales (UMT et CDT). Il faut dire que cette question est au cœur de toutes les conversations ces derniers temps, d’autant plus que le mois du Ramadan n’est plus qu’à quelques semaines. D’où la question d’une conseillère, appartenant au même parti (RNI) que la ministre, sur les mesures prévues pour garantir l’approvisionnement des marchés en produits et matières nécessaires à quelques semaines du mois sacré. Tout en reconnaissant la montée des prix de certaines denrées comme les céréales et les légumineuses en raison «des répercussions de la crise de Covid-19 et de la guerre en Ukraine», Nadia Fettah a tenu a rappeler les mesures prises pour soutenir le pouvoir d’achat des citoyens. «Le gouvernement a maintenu les subventions des matières premières, à savoir le gaz butane, le blé et le sucre, qui n’ont connu aucun changement au Maroc. De même, nous avons subventionné les prix de l’eau et l’électricité et mobilisé une aide directe aux transporteurs pour maîtriser l’augmentation des prix qui touche les différents produits», a-t-elle déclaré. 

Les prix des viandes et des tomates ne cessent d'augmenter 

S’agissant des viandes qui ont connu des hausses allant de 10 à 15 dirhams, dues selon la responsable gouvernementale aux effets de la sécheresse qui a sévi l’année dernière et qui a impacté les conditions d’élevage de vaches, Mme Fettah Alaoui a souligné que des mesures ont été prises au cours de ce mois pour faciliter l’importation de 200.000 vaches, sans paiement de la TVA ou des droits de douane, dans le but d’augmenter la production des viandes. «Cela devrait permettre de combler le manque existant à cause des effets de la sécheresse et contribuer ainsi à l’amélioration des prix», a-telle expliqué. La ministre a annoncé, dans ce sens, la tenue d’une réunion avec les importateurs de vaches à cette fin en vue de revenir, graduellement, aux prix habituels. Pour ce qui est de la hausse des prix des tomates, la ministre l’a imputée aux conditions climatiques actuelles qui ont eu un impact négatif sur la production. Mais «il y a des contacts de la part du département de l’Agriculture avec les différents intervenants. Nous pensons qu’il va y avoir ainsi une amélioration des prix avant le mois du Ramadan», a-t-elle déclaré.

Ramadan : la ministre se veut rassurante

Lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers, la ministre de l’Économie et des finances a annoncé que le gouvernement a pris des mesures proactives pour garantir l’approvisionnement des marchés en matières et produits essentiels lors du mois du Ramadan. Elle a ainsi souligné l’activation des dispositions légales relatives à la libre concurrence et la lutte contre la spéculation et le renforcement des contrôles pour veiller sur la qualité des produits proposés à la vente et leur conformité aux normes. «Tous les indicateurs montrent que les marchés sont approvisionnés de manière normale, ce qui est important, d’autant que nous sommes à la veille du mois du Ramadan», assuret-elle en rappelant que la souveraineté alimentaire fait partie des priorités du gouvernement.

>> Lire aussi : Flambée des prix : Nadia Fettah défend les choix du gouvernement

Lisez nos e-Papers